Creative Commons license Prix de thèse de Maria Prieto-Espinoza : « Transport réactif de dichlorométhane et de micropolluants dans des aquifères de laboratoire » [June 23, 2023]

 Summary

Présentation des travaux de thèse de Maria Prieto Espinoza par Gwenaël Imfeld.

Maria Prieto Espinoza a étudié l'effet de la fluctuation de la nappe sur le transport réactif d'un pollutant industriel et de micropolluants sur la base d'expériences de laboratoire et d'un développement de formalismes mathématiques pour intégrer les processus biotiques et le fractionnement isotopique généré lors de la dégradation des polluants.

La cérémonie de remise des prix de thèse a eu lieu le 23 juin 2023 de 10h00 à 12h00.

Félicitations à Dr. Maria Prieto-Espinoza, qui a été distinguée par un Prix de Thèse de l’Université de Strasbourg, le 23 Juin 2023, pour ses travaux de recherche:   "Reactive transport of dichloromethane and micropollutants in laboratory aquifers" / « Transport réactif de dichlorométhane et de micropolluants dans des aquifères de laboratoire »
Ces travaux ont été conduits à l’Institut Terre et Environnement de Strasbourg, sous la direction du Dr. Gwenael Imfeld ((Directeur de Recherche CNRS, ITES, Strasbourg) et du Dr. Sylvain Weill (Maitre de Conférences, ENGEES/ITES, Strasbourg).

Résumé des travaux de thèse de Maria Prieto-Espinoza:
La qualité des eaux souterraines est une préoccupation croissante en raison de l’omniprésence et du transfert de nombreuses polluants dans les environnements de sub-surface. Bien que la biodégradation soit un processus majeur pour l'élimination des polluants organiques dans les aquifères, l'interaction entre les conditions hydrogéochimiques dynamiques, la diversité bactérienne et la dissipation des contaminants est encore mal comprise. Dans cette étude, nous avons examiné le transport réactif du dichlorométhane (DCM) et d'un mélange de micropolluants dans deux aquifères de laboratoire dans des conditions quasi-naturelles et dynamiques, associées respectivement aux fluctuations de la nappe phréatique et aux interactions entre le cours d'eau et les eaux souterraines. Une approche intégrative a été utilisée pour examiner les processus de transport réactif, incluant la surveillance hydrochimique à haute résolution, l'analyse isotopique spécifique de multi-élémentaire (ME-CSIA), des marqueurs biomoléculaires (séquençage du gène de l'ARNr 16S) et la modélisation numérique. Les résultats ont montré que les fluctuations de la nappe phréatique influencent les taux de dégradation et les voies de transformation du DCM, en lien avec les conditions hydrogéochimiques. Cela suggère que les fluctuations de la nappe phréatique peuvent affecter la dégradation in situ du DCM. Cette étude a également mis en évidence que la biotransformation d’un mélange de micropolluants varie largement, indépendamment du niveau d'exposition aigu ou chronique aux micropolluants, mettant en évidence une possible adaptation à long terme des communautés bactériennes au cours des interactions entre les eaux de surface et les eaux souterraines. En perspective, des approches intégratives tenant compte des conditions hydrogéologiques et biogéochimiques dynamiques pourraient améliorer l'évaluation de l'atténuation naturelle des polluants organiques dans les eaux souterraines.
 

Les membres du jury de thèse étaient :
    •    Elodie Passeport (Pr, Université de Toronto, Canada)
    •    Daniel Hunkeler (Pr, Université Neuchâtel, Suisse)
    •    Patrick Höhener (Pr, Université Aix-Marseille, France)
    •    Emilie Muller (CR, GMGM, Université de Strasbourg)

Tags: aquifere dichloromethane micropolluants transport reactif

 Infos

 Downloads

 Embed/Share

Social Networks

 Options
Check the box to autoplay the video.
Check the box to loop the video.
Check the box to indicate the beginning of playing desired.
 Embed in a web page
 Share the link
qrcode